Galerie d'Art contemporain Pascal Lainé à Ménerbes
Depuis 1988
Galerie d'Art contemporain Pascal Lainé à Ménerbes
Art contemporain, Galerie Pascal Lainé
20 ans 25 ans 4 en liberté Alechinsky Ambrose Belaiche Binder byLéon Cara Chandon Clément Clerté Conrad Cortot Coville Culot Degottex Derval Desailly Deymier Deyrolle Dhomme Di Stali Downing Drouillet Duminil Engelman Faury Ferrer Flamine Gérard Ghez Gignoux Glasberg groupe 2005 groupe 2007 groupe 2010 groupe 2011 groupe 2013 groupe 2014 groupe 2015 groupe 2016 Guillemot Hughes Jaccaud Johnson Junglas Klasen Krellenstein La Vista Laemlé Laruelle Leconte Mitev Leydier Leyris Lindström Loeb Maar Martens Marx Meyer Monboisset Monnier Olsen Parcours de sculptures 2013 Parcours de sculptures 2017 Polge Pons Prassinos Prével Renard Roy Salles Schlumberger Segui Serrano Silvester Steffens Steiner Tapernoux Thierry Thomas Van Der Stigghel Vasarely Viard Villeglé Woodward
Jacques Villeglé < >

Bibliographie  L'œuvre Principales expositions  Gordes 1991

 

 

 


Biographie :

Jacques Villeglé étudie la peinture et le dessin à l'école des Beaux-Arts de Rennes où il fait la connaissance de Raymond Hains (1945), à qui le liera une complicité définitive. Il travaille quelque temps chez un architecte, où il se familiarise avec les questions d'urbanisme et d'espace public, avant d'étudier l'architecture à l'école des Beaux-Arts de Nantes (janvier 1947-décembre 1949). Dès 1947, il commence à récolter à Saint-Malo des débris du mur de l'Atlantique et des fers tordus, qu'il regarde comme des sculptures.
À partir de décembre 1949, avec Hains, Villeglé commence à récolter des affiches, leur première affiche arrachée, Ach Alma Métro, étant une œuvre commune.
Il limite son comportement appropriatif aux seules affiches lacérées. Pour lui, le véritable artiste est le « lacérateur anonyme », la collecte pouvant être effectuée par n'importe qui : il annonce ainsi le moment de la disparition de la figure de l'artiste, cédant la place au « collecteur » ou collectionneur.
« Le prélèvement, dit-il, est le parallèle du cadrage du photographe », et lui-même se veut, comme Hains, simple collecteur de fragments qu'il ne fait que choisir et signer. En 1958, il rédige une mise au point sur les affiches lacérées intitulée Des Réalités collectives, préfiguration du manifeste du Nouveau Réalisme ; il est considéré comme l'historien du Lacéré anonyme, entité qu'il crée en 1959.
En collaboration avec Raymond Hains, il réalise quelques films ainsi que Hépérile éclaté (publié en juin 1953), déformation photographique d'un poème phonétique de Camille Bryen.
En février 1954, Villeglé et Hains font la connaissance du poète lettriste François Dufrêne, lui-même précurseur dans le domaine du travail sur les affiches lacérées dont il interroge l'envers (les « dessous »). Il les présente à Yves Klein, puis à Pierre Restany et à Jean Tinguely. Après leur participation commune à la première Biennale de Paris, ils constituent en 1960 le groupe des Nouveaux Réalistes. En 1957, Villeglé fait la connaissance de Gérard Deschamps qui expose à la galerie Colette Allendy.
Releveur de traces de civilisation, plus particulièrement lorsqu'elles sont anonymes, Villeglé imagine, à partir de 1969, un « alphabet socio-politique » en hommage à Serge Tchakhotine, auteur en 1939 d'un essai intitulé Le Viol des foules par la propagande.

 

 

__________

 

 


L'œuvre :

Depuis 1957, l'œuvre sélective de Villeglé a fait l'objet de plus de 140 expositions personnelles en Europe et en Amérique, et l'artiste a participé à des manifestations collectives sur les cinq continents. Ses œuvres ont été acquises par les plus importants musées européens, américains et africains. Pourtant, en dépit du caractère novateur de sa démarche, le succès public a été long à venir. Ce n'est qu'à partir de la fin des années 1970 que Villeglé a pu vivre de son art, et il a fallu attendre 1998 pour que le musée national d'Art moderne fasse l'acquisition d'une de ses affiches lacérées.

 

 

__________

 

 


LE DECOLLAGE est l'action de décoller où d'arracher un objet collé ou fixé. Les ravisseurs ont plus particulièrement collectionné des affiches lacérées ; étymologiquement, l'affiche, avant d'être le "media" des avis officiels ou commerciaux, représenta une chose attachée, fixée, fichée, puis devint par glissement lexical le piquet qui attache, fixe et fiche. Dans l'esprit du collectionneur d'affiches lacérées, l'art du décollage est l'invitation à quitter le domaine des réalités étatiques et bourgeoises, des conditionnements de la propagande et de la publicité pour celui poétique, du rève et de l'imaginaire.

Jacques Villeglé
(pour l'exposition à la galerie et au Musée Vasarely à Gordes en 1991)

 

 

__________

 

 


Principales expositions :

1957 "Loi du 29 juillet 1881", Galerie Colette Allendy, Paris
1962 "New Realists", Neue Galerie im Künstler Haus, Munich, Allemagne
1971 "Villeglé Retrospective 1949 -1971", Moderna Museet, Stockholm, Suède
1977 "Paris-New York-Paris", Centre Georges Pompidou, Paris
1986 "Forty years of modern art 1945-1985", Tate Gallery, Londres, Royaume-Uni
1988 "Villeglé", Le Magasin, Centre National d'Art, Grenoble
1991 "Affiches lacérées", Galerie Pascal Lainé et Musée Vasarely, Gordes
1992 "Pop Art", Musée des Beaux-Arts, Montréal, Canada
1994 "Murmures des rues", Musée des Beaux-Arts, Rennes
1996 "L'informe, mode d'emploi", Centre Georges-Pompidou, Paris
1997 "Carrefour Politique", chapelle Jeanne-d'Arc, Thouars
1999 "Villeglé, œuvres 1962-1999", Galerie Sonia Zannettacci, Genève, Suisse
  "Le grand mixe", Confort Moderne et l'atelier d'Aquitaine, Poitiers
  "Villeglé Techno Rapt", chapelle Saint-Vincent, Mérignac
2000 "Dans la rue", Cité de la Musique, Paris
  "Micropolitiques", Magasin, Grenoble
2001 L'atelier d'Aquitaine, école des Beaux Arts, Nantes
  "Images", 1958-1991, Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris
2003 "L'alphabet socio-politique", musée Sainte-Croix et l'atelier d'Aquitaine, Poitiers
  Buenos Aires, Centro Récoleta et l'atelier d'Aquitaine, Argentine
2005 "Politiques - Affiches lacérées 1957-1995", Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris
2006 "Villeglé & l'Atelier d'Aquitaine", Galerie Linda & Guy Pieters, Knokke-Eist, Belgique
2007 "Le Nouveau réalisme", Galeries nationales du Grand Palais, Paris
  "Airs de Paris", Centre Georges Pompidou, Paris
  "La Lettre Lacérée", Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris
2008 "De la transgression à la collection", musée d'Épinal
  "Jacques Villeglé, La comédie urbaine", Centre Georges Pompidou, Paris
2009 "Diary", Galerie La Belle Epoque, Villeneuve d'Ascq - Lille
  "Jacques Villeglé s'affiche à Angers", Grand Théâtre, Angers
2010 Chapelle Saint Libéral, Brive la Gaillarde
2011 Matisse Art Gallery, Casablanca et Marrakech, Maroc
2012 Rétrospective, Musée d'Art Contemporain, Marseille
2013 Alan Koppel Gallery, Chicago, USA
  "Rues de Paris", Galerie Sonia Zannettacci, Genève, Suisse

 
 

 


Galerie d'Art contemporain Pascal Lainé à Ménerbes